Ajouter à une liste de favoris

Un territoire calme et paisible

Au fil de la Dordogne, découvrez le Pays Foyen entre bastides et vignes. Territoire limitrophe de la Dordogne et du Lot-et-Garonne, le Pays Foyen regorge d’activités et de sites à découvrir. Entre patrimoine historique et châteaux viticoles, le Pays Foyen reste un territoire calme et paisible au fil de l’eau.

Des vignes et une appellation viticole

Aussi appelée « Porte du Périgord », le Pays Foyen est au cœur du vignoble AOC de Sainte-Foy-Côtes-de-Bordeaux. Dès le Moyen-Age, Sainte-Foy-La-Grande bénéficie de la prospérité grâce au commerce du vin qui a pour théâtre son port situé à l’écart de la ville, ainsi que des activités liées à la principale production locale : tonneliers et charpentiers de la marine qui installèrent leurs ateliers le long de la rivière.

Sous domination anglaise jusqu’en 1450, les vins du secteur sont expédiés sur des gabarres vers Libourne et Blaye pour être embarqués sur les navires de haute mer à destination des îles britanniques.

Des Bastides à découvrir

Sainte-Foy-la-Grande bastide du XIIIème siècle est située à l’extrémité orientale du département de la Gironde. La cité est l’une des plus petites communes de France et s’étend sur 51 hectares. C’est la plus ancienne des bastides girondines.

« De la place aux arcades, cœur de la bastide de Sainte-Foy-la-Grande, partez à la découverte des rues et ruelles de la grande cité : l’Eglise Notre-Dame, la halle, le temple… Vous serez séduit par l’extraordinaire variété des maisons anciennes en pierre ou à pans de bois qui parsèment la cité.  Pour clore votre périple, une promenade le long des quais vous fera admirer le panorama sur la Dordogne »

Ne manquez pas le marché du samedi matin, qui propose des produits du terroir. Classé parmi les 100 plus beaux marchés de France, il attire de nombreux habitants et de nombreux touristes.


Pellegrue, contrairement à Sainte-Foy-la-Grande, n’est pas une bastide « bâtie à neuf ». Elle a été construite à l’emplacement ou à proximité d’un bourg médiéval antérieur. Ainsi, il existait un château (castrum) attesté en 1242 bien antérieur à la création de la bastide. Le bourg s’est développé autour du château, qui aujourd’hui n’existe plus.  

Halle de Pellegrue

« Sur son promontoire, la bastide de Pellegrue, centrée autour de sa petite halle centenaire, vous incite à la découverte. Son ancien bourg castral, avec ses charmantes ruelles, est regroupé autour de sa belle église romane. En quittant la bastide un parcours vallonné, entre forêts et parcelles de vignes, emprunte quelques tronçons de la voie jacquaire de Vézelay (GR 654). Vous y rencontrerez sûrement des pèlerins ! Pellegrue est une halte enviée pour ces pèlerins entre Sainte-Foy-la-Grande et Monségur, cheminant vers Compostelle. »

La grue symbole de la ville…

Le blason actuel de la ville de Pellegrue représente « une grue d’argent tenant dans sa dextre une vigilance d’or ». La vigilance était un caillou empêchant l’animal de s’endormir. La légende dit que la grue aurait joué un rôle dans la sauvegarde la ville. Alors que la ville s’était endormie, des brigands ont voulu assiéger la ville, mais dans leur mouvement, ils réveillèrent une colonie de grues. Ces dernières se mirent à crier réveillant ainsi la garnison qui put alors repousser l’attaque.  

Visionnez notre vidéo promotionnelle du territoire


Situer nos trois points d’information touristique